Albert De Villeroux

Albert De Villeroux est un artiste dans l’âme. Ses œuvres picturales font parties des collections particulières des quatre coins du monde, il demeure cependant toujours fidèle à la Glycine, où il revient régulièrement.

Extrait d’un article paru dans la Dernière Heure en1972 : « Dimanche dans les Salons de « La Glycine », à Vresse, a eu lieu le vernissage de l’artiste Albert De Villeroux, invité du propriétaire de la galerie d’art, José Chaidron. C’est un privilège pour « La Glycine » d’accueillir un artiste dont les œuvres ont été favorablement commentées par les critiques, lors des précédentes expositions à Paris, Cologne, Longwy et Bruxelles ».

Biographie

Albert De Villeroux est né le 19 juin 1934 à Arlon. Il étudie les cours d’art dramatique, la mise en scène,l’histoire du théâtre, la peinture et la musique au Conservatoire de Liège et de Bruxelles.

Ami et correspondant de Jean Cocteau et de Jacques Brel, il crée et anime « La Compagnie des comédiens du Sud » en 1952 et il fonde le théâtre de poche « La poudrière ».

Il est auteur de pièces de théâtre, de pièces radiophonique et de spectacles son et lumière. Il réalise également des documentaires de télévision pour la RTBF sur Venise, l’Andalousie, la Turquie, la Tunisie, la Mancha et la Calabre.

Il illustre  également des ouvrages : un livre de Jacques Huynen, un recueil de poème de Jacques Mercier et participe à l’illustration de la « Déclaration des droits de l’homme » aux côtés de peintres d’Europe. Il réalise les portraits des Premiers Ministres Belges.

Albert De Villeroux reçoit de nombreux prix au cours de sa vie. Tel que le « Trophée de la Biennale de Venise » pour l’ensemble de son œuvre en 1985. Ou en 1999, celui du « Meilleur Peintre Etranger » à l’exposition internationale de Bordeaux. Il devient aussi membre de l’Accademia Internazionale « Greci-Marino » del Verbano. Et est chevalier de l’Ordre de Léopold.

Ses œuvres picturales se retrouvent dans un grand nombre de collections particulières en France, en Belgique, au Canada, aux Pays-Bas, en Allemagne, au Grand-Duché de Luxembourg, au Japon, en Italie, en Angleterre, en Suisse et en Espagne.

Il est décédé le 5 juillet 2011 à Yvoir.

Son œuvre

Dans la peinture, la femme est son thème de prédilection. Comme premiers modèles, il n’a eu que son épouse Inès et leur fille Nathalie. Dans un décor riche de symboles, il représente la femme comme une déesse. Une déesse, qui exprime de la douceur et de la pureté de par ses traits.

Sa technique de peinture est particulière, il utilise de légères touches d’or en paillettes, des tons bleus et verts très discrets.

Dans ses tableaux, Albert De Villeroux ne délivre aucun message, il laisse libre cours à l’imagination du spectateur, c’est à lui seul de trouver les réponses qu’il cherche dans son œuvre allégorique et métaphorique.

Liste des œuvres exposées:

  1. « Le temps somnambule »
  2. « Neiges de l’âme »
  3. « Les gardiennes de l’infini »
  4. « Equinoxe vernal »
  5. « Les heures en partance »
  6. « A l’enseigne de Kronos »
  7. « Sphinges festives »